Le fantôme de la Samaritaine

Paris, le 20 mars 2018

« J’aimerai bien vous aider, mais financièrement c’est compliqué… Il faudrait déjà que je puisse rebosser… – Ah, et vous faisiez quoi avant ? – Je travaillais à la Samaritaine. »

Je faisais une animation dans un magasin,  dans le but de trouver des donateurs pour l’association dans laquelle je travaille (il fait pas bon travailler dans l’économie sociale et solidaire depuis que la région est passée à droite…). Et là je tombe sur ce mec. Détruit physiquement, détruit moralement, un fantôme.

« Mais, ça fait longtemps que c’est fermé la Samaritaine… Vous avez pas retravaillé depuis ?

– Non. J’ai été très malade, et puis moralement aussi. Ca m’a vraiment fait mal quand ils ont décidé de vendre le magasin à LVMH, et de se débarrasser de beaucoup des employés. C’était une trahison !

– Vous travailliez depuis longtemps là-bas ?

– Non, pas très longtemps. Mais c’était la Samaritaine ! La première fois que j’y suis allé, j’étais émerveillé. Il y avait tout là-bas, tous les métiers… C’était incroyable de travailler dans ce lieu ! Peut-être que je pourrai recommencer à y travailler… Je sais même pas si je retravaillerai un jour. C’est dur de travailler là-bas. Faut bien manger, bien dormir, être en forme… C’est du sport ! Je suis plus trop en forme, mais bon, peut être.

– Ah parce que vous êtes toujours en contrat avec eux ?

– J’ai signé quelque chose, comme quoi ils sont obligés de me reprendre quand ça rouvrira. Mais le problème c’est qu’on sait pas quand c’est… Au début on nous avait dit 2011, après 2015, 2016… Maintenant, on nous dit plus rien, mais j’ai vu que peut être en automne, ça rouvrirait…

– Ils vous tiennent pas au courant ? C’est marrant ça, pourquoi ?

– C’est marrant… C’est dégueulasse ouais ! Nous on attend !

– Et il y a plus de mobilisation ? De syndicats ?

– Si, si ! Moi, il y en a une, syndicaliste, qui est venue me voir cette année… Mais bon, elle est pas en forme non plus, elle fraule le cancer toutes les deux semaines ! Qu’est-ce que vous voulez, se battre toute l’année avec la direction, ça épuise ! »

Et tu veux pas te bouger ? Aller gueuler, pas te laisser faire ?! C’est ce que j’ai envie de lui dire ! Mais il est juste trop détruit pour faire quoique ce soit… Et c’est aussi au non de ces gens là, qui n’ont pas, ou plus la force et le courage d’aller se battre, qu’il faut gueuler ! Parce que ce mec là, c’est pas le seul fantôme qui se cache derrière les bâches de chantier de la Samaritaine…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s