Une pièce de théâtre pour réhabiliter la mémoire de la Commune de Paris

Le 24 janvier, à l’initiative de la CGT SNCF, une centaine de personnes étaient réunies à Ivry-sur-Seine (94) pour commémorer la Commune de Paris. Sur scène, la troupe de théâtre amateure de l’Association des Amies et Amis de la Commune de Paris 1871. 

Le fruit d’un travail collectif

La pièce de théâtre, élaborée par les membres de l’association, est issue d’un travail long et collectif.

« Nous avons élaboré la pièce de théâtre tous ensemble, nous raconte une membre de l’association. Un auteur est venu nous aider en animant des ateliers d’écriture, dans lesquels tout le monde pouvait proposer des idées. Il a ensuite tout compilé et écrit la pièce. Elle était à la base prévue pour une trentaine d’acteurs, alors on l’a modifiée pour que ça nécessite moins de monde. Parce que notre but, c’est de pouvoir la jouer partout. Dans la rue, dans les écoles, pour que le plus de monde possible puisse entendre parler de la Commune. 

Ça nous a pris deux ans, d’écrire cette pièce. On la joue maintenant depuis 2011, avec une équipe de bénévoles. »

Une plongée dans l’Histoire

Pendant trente minutes, les acteurs nous font plonger au cœur des événements.

La grande pauvreté des Parisiens, la guerre contre la Prusse, l’abdication de Napoléon III, la proclamation de la République. Le siège de Paris par les Prussiens, la misère du peuple, la dérive conservatrice de la nouvelle République.

IMG-2364.JPG

Puis la révolte, la proclamation de la Commune, les 72 jours d’une utopie démocratique : Des services publiques autogérés, la reconnaissance de l’union libre, l’égalité salariale entre hommes et femmes, la séparation de l’Eglise et de l’Etat, l’école laïque, gratuite  et obligatoire pour tous, la citoyenneté des étrangers…

Et la réaction de Thiers et des Versaillais, la répression dans un bain de sang, et le massacre de 10 000 à 20 000 Communards.

Dix ans après la fin de la Commune de Paris, l’amnistie générale est décrétée, et les exilés sont de retour.

C’est à ce moment là que l’Association des Amies et Amis de la Commune 1871 est créée (1882). D’abord par des anciens combattants et Communards, démunis, dans le but de s’entraider. Puis dans le but de réhabiliter ce grand moment de l’Histoire et ses participants.

Réhabiliter la Commune de Paris

Et pour réhabiliter la Commune, l’association multiplie les actions : Expositions, colloques, débats, mais aussi visites du Paris Communard, édition de textes et d’ouvrages…

IMG-2393.JPG

Et ça paye. Le 29 novembre 2016, l’Assemblée Nationale réhabilite les communards victimes de la répression [1]. Mais au delà de la loi, les Communards doivent être réhabilités dans la vie réelle.

« Nous demandons qu’il y ait des poses de plaques dans toutes les Mairies de Paris, quelques soient leur couleur politique, pour rappeler qu’il y a des Communards qui ont dirigé la ville de Paris pendant 72 jours, et qui ont fait une oeuvre sociale remarquable. »

Autre revendication, une station de métro au nom de la Commune. Alors qu’en 2015, suite au vote du Conseil de Paris, la station Belleville devait être rebaptisée Belleville -Commune de Paris 1871 [2], la RATP avait décidé de refuser le changement de nom.

L’association a alors lancé une pétition pour que cet épisode de l’Histoire puisse enfin être honorée comme il se doit.

« On espère que cet hommage verra le jour avant l’anniversaire des 150 ans de la proclamation de la Commune de Paris, le 18 mars 2021. »

Un hommage, et un souvenir qu’il serait utile de raviver, à l’heure des Gilets Jaunes, à l’heure où l’on assiste pour la première fois depuis longtemps à la révolte d’un peuple vivant dans la pauvreté, un peuple en manque de démocratie…


Site internet de l’association : http://www.commune1871.org/
Lien vers la pétition : https://urlz.fr/8JyC

Et pour visualiser la pièce sur internet

Sources

[1] Le Monde, L’Assemblée Nationale réhabilite les communards victimes de la répression, 30 novembre 2016
[2] Les Inrocks, Le Conseil de Paris a voté : le métro Belleville va changer de nom, 15 décembre 2015

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s