Au collège Politzer, le Haut Montreuil se mobilise pour réclamer une éducation de qualité

Dégradation des conditions de travail des enseignants et d'apprentissage des élèves, coupures d'eau, d'électricité, absence d'internet, sous effectif... Pour le collège Politzer de Montreuil, situé en REP (Réseau d'Education Prioritaire), la liste des problèmes est longue. Mais parents, profs et élèves ont décidé de se rebiffer. 

« Je me crève, je vois pas grandir mes gosses, et tout ça pour être en galère à la fin du mois! » – Parole de Gilet Jaune

Paris, le 15 décembre 2018 "Moi, d'habitude, je suis du côté des flics, mais bon, là c'est plus possible !" Patrick (prénom modifié) , la quarantaine, est venu manifester aujourd'hui à Paris en gilet jaune. Après que la police ait commencé à tirer au flashball et à envoyer des grenades lacrymogènes sur un cortège complètement … Lire la suite « Je me crève, je vois pas grandir mes gosses, et tout ça pour être en galère à la fin du mois! » – Parole de Gilet Jaune

A Montreuil, les Gilets Jaunes demandent des comptes à la BNP

Montreuil, le 14 décembre 2018 Tôt ce matin, une vingtaine de Gilets Jaunes se sont regroupés devant les bureaux de la BNP, pour réclamer des comptes à la banque sur le CICE. Qu'est ce qui est reproché à la BNP ? Chaque année, la BNP touche plusieurs millions d'euros de Crédits d'Impôt pour la Compétitivité … Lire la suite A Montreuil, les Gilets Jaunes demandent des comptes à la BNP

Une auxiliaire de santé, un futur gendarme et un policier au cœur de la mobilisation des gilets jaunes

Paris, le 8 décembre 2018 Aujourd'hui, on s'est mêlé aux premières lignes des gilets jaunes à Paris, pour voir, entendre, comprendre. Un a pu discuter avec une auxiliaire de santé, un futur gendarme, et un policier.    14H, avenue de Friedland. En première ligne, un jeune homme tombe. Il reste allongé au sol, sans bouger. … Lire la suite Une auxiliaire de santé, un futur gendarme et un policier au cœur de la mobilisation des gilets jaunes

Des armes et des murs plutôt que des arbres, l’écologie sauce Pécresse

Romainville, le 27 novembre 2018 A la forêt de la Corniche des Forts, on se dirige tout droit vers un scénario à la Marseillaise. Toujours hermétique à l'opposition à son projet de base de loisirs (très peu) écologique, Valérie Pécresse a décidé d'emmurer le site, afin de pouvoir continuer ses exactions contre la Nature à … Lire la suite Des armes et des murs plutôt que des arbres, l’écologie sauce Pécresse

Des parents d’élèves se mobilisent pour l’écologie dans les quartiers populaires

Montreuil, le 22 novembre 2018 Ce soir, à Montreuil, une soixantaine de personnes se sont réunies sous l'initiative de l'association EEM (Ensemble pour les Enfants de Montreuil). Sandra Regol, porte parole d'Europe Ecologie les Verts, et Fatima Ouassak, politologue et membre d'un syndicat de parents d'élèves, était invitées à répondre à la question suivante : … Lire la suite Des parents d’élèves se mobilisent pour l’écologie dans les quartiers populaires

A Romainville, arbres et humains résistent aux bulldozers

Romainville (93), le 13 novembre 2018  Malgré l'inquiétude et le manque de concertation dénoncé par les opposants, Valérie Pecresse, présidente du conseil régional d'Ile-de-France, avait décidé fin septembre de lancer les travaux pour la réalisation de la nouvelle base de loisir de la Corniche des Forts. Première étape : faire tomber plus de 2000 arbres … Lire la suite A Romainville, arbres et humains résistent aux bulldozers

A Romainville, la déforestation frappe jusqu’en banlieue parisienne.

Romainville (93), le mercredi 17 octobre 2018 Ici, pas d'Orang-Outang qui se bat désespérément contre un bulldozer. La scène ne se passe pas en Indonésie, mais à deux pas de Paris... Ce matin, à sept heures, plusieurs dizaines de personnes se sont données rendez-vous devant la forêt de la Corniche des Forts, pour protéger l'un des … Lire la suite A Romainville, la déforestation frappe jusqu’en banlieue parisienne.

« La police mutile, la police assassine » crie la Place de Grève

Paris, le 30 mai 2018 Le 22 mai dernier à Notre-Dame-des-Landes, Maxime Peugeot, étudiant de 21 ans, a eu la main arrachée par une grenade de désencerclement. Ce soir, environ 200 personnes se sont rassemblés devant l'Hotel de Ville à Paris, réclamant la suppression de l'utilisation des grenades par les forces de l'ordre. On a … Lire la suite « La police mutile, la police assassine » crie la Place de Grève